RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIII
LONGUEVILLE Henri II de (1595 – 12 mai 1663)
Sainte-Chapelle de Châteaudun (Eure-et-Loir)
Cœur : Couvent des Célestins (Paris)
Fils d’Henri Ier de Longueville, qui apporta son soutien à Henri IV, il fut le plus illustre représentant de cette famille issue du compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, Jean de Dunois , dit le bâtard d’Orléans.
 
Grand prince, pair de France,  gouverneur de Picardie puis de Normandie,  au cours de l'été 1620, il épousa la révolte de Marie de Médicis sans réussir à rallier à sa cause le Parlement de Rouen et la ville de Dieppe, qu'il assiégeait,  qui restèrent fidèles à Louis XIII.
Suspendu quelques mois de ses fonctions, six ans plus tard on le retrouvait mêler à la conspiration de Chalais contre Richelieu (1626).
 
Bien que rentré en grâce,  Louis XIII ne lui confia  aucun gouvernement militaire avant l'avance espagnole de 1636 sur Corbie où, entre 1637 et 1641,   il  se distingua en menant campagne en Franche-Comté, dans le Piémont, en Alsace et dans le Palatinat.
 
Envoyé comme premier plénipotentiaire (1645) lors des pourparlers préliminaires du congrès de Münster pour mettre fin à la guerre de Trente ans, à défaut d’avoir un rôle très actif à côté de diplomates professionnels, en tant que prince souverain de Neufchâtel, il chercha à protéger ses intérêts territoriaux concernés par le traité de paix à venir.
 
Depuis 1626, il s’était tenu tranquille jusqu’à la fin du règne de Louis XIII. Son premier et riche mariage avec Louise de Bourbon-Soissons (► Chartreuse de Gaillon-Lez-Bourbon) lui avait permis d’éponger de lourdes dettes dues à son action de trublion.  Veuf, il épousa  Louise de Bourbon-Condé, sœur du Grand Condé et d’Armand de Bourbon-Conti. A partir de 1648, poussé par sa femme, il se lança dans la Fronde aux côtés de ses deux beaux-frères.  
Arrêté avec ces derniers, en janvier 1650, et emprisonné, d’abord à Vincennes puis au Havre, Mazarin le libéra un an plus tard. Détaché des frondeurs après son élargissement, il vécut dans son gouvernement de Normandie où il mourut pieusement en son Hôtel de Rouen.
 
Henri II d’Orléans-Longueville fut inhumé en la Sainte-Chapelle de Châteaudun édifiée par son ancêtre, Dunois, au 15ème siècle et où, selon ses vœux, seule sa descendance pourrait reposer mais sans aucun tombeau. La nécropole familiale se limitait donc à recevoir des cercueils en plomb déposés dans une crypte dont l’accès est encore marqué par une grille.
 
A la Révolution, sur ordre du dénommé Chodron, président du District, six cercueils (quatre grands et deux petits), et quatre boîtes contenant des cœurs, furent extraits du caveau et amenés en chariot jusqu’au cimetière communal où, pendant qu’on récupérait le plomb et d’éventuels objets de  valeur,  les corps étaient jetés dans une fosse commune.
Depuis 1766, en remplacement des cimetières paroissiaux, il existait deux cimetières extra muros à Châteaudun, dont celui du Champdé, le plus proche géographiquement de la Sainte-Chapelle.
Est-ce là que finirent les ossements ? Personne ne le sait. Un fait est  certain, on n’entendit plus jamais parler d’eux.
 
On s’attachera donc, et surtout, au somptueux carditaphe (monument au cœur), commandé par Henri II de Longueville, et achevé par sa veuve,  pour honorer la mémoire de son père dont le cœur était inhumé dans l’église du couvent des Célestins, nécropole parisienne des Orléans.
Sainte-Chapelle de Châteaudun © Patrick Giraud
Grille d'accès au caveau. Merci à Stéphane Thomas pour cette photo
D’abord préservé au Musée des Monuments français après la Révolution, le monument au cœur d’Henri Ier et d’Henri de II de Longueville est, de nos jours, conservé au Musée du Louvre. Le sculpteur François Anguier, qui le réalisa, signa là son chef-d’œuvre. Il fut terminé en 1661 ou 1663 selon les sources.
Choisissant de s’inspirer de l’Antiquité, l’imposant obélisque, qualifié de pyramide au 17ème siècle en raison de son caractère funéraire, est placé sur un piédestal en marbre, orné de frontons cintrés, motif antique réintroduit par les artistes italiens à la Renaissance.
Aux angles sont quatre statues, les vertus cardinales : Prudence, Justice, Tempérance et Force qui, malgré leur signification chrétienne, ont un caractère profane par leur canon, leur drapé et certains attributs : la Justice tient un faisceau de licteur ; la Force figure en Hercule vêtu d'une cuirasse romaine, armé d'une massue et la tête coiffée de la peau du lion de Némée. L'ensemble repose sur un socle orné de quatre bas-reliefs illustrant chaque vertu : ainsi Janus, le dieu romain aux deux visages, correspond à la Prudence. La sérénité de l'attitude, héritée de la statuaire gréco-romaine, se concilie avec une recherche de souplesse des corps et de douceur de l'expression. La Prudence allie ainsi une silhouette souple et nonchalante à une retenue pleine de charme : les paupières baissées, elle incline son beau visage régulier vers le miroir.
Le monument est aussi l’affirmation de la famille. Les quatre faces de l'obélisque de marbre noir sont décorées de bas-reliefs blancs. Deux sont ornés des armoiries de la famille et de trophées, glorifiant les vertus militaires des Longueville. Deux autres portent les attributs des Sciences, Arts et Lettres, célébrant leur culture. La Sculpture est occupée à tailler le buste du duc ; elle écrase la tête d'une Gorgone, symbole de l'Art triomphant du Vice.
La Force © MCP
La Justice © http://www.statuedefrance.fr/
La Prudence © MCP
La Tempérance © http://www.statuedefrance.fr/
Le Secours d'Arques © MCP
Enfin, sur le piédestal, deux bas-reliefs en bronze évoquent des épisodes glorieux de la vie militaire d’Henri Ier de Longueville, compagnon d'armes du roi Henri IV dans la reconquête du royaume. À la bataille de Senlis (1589), il défit le duc d'Aumale : Longueville, sur un cheval cabré, charge au centre d'une mêlée de cavaliers armés à l'antique, tandis qu'une forêt de lances hérisse l'arrière-plan.
Dans Le Secours d'Arques, le duc est figuré de dos. Au centre de la composition, un palefrenier retient son cheval rétif tandis qu'il s'entretient avec Henri IV à cheval.
© MCP
La bataille de Senlis © MCP
Sources principales
-Tous mes remerciements à Mr Lhote  "chercheur" éclairé et spécialiste des sépultures des Orléans-Longueville à Châteaudun.
- Description du monument au cœur : reprise de la notice du Louvre : http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/monument-funeraire-du-coeur-du-duc-henri-ier-de-longueville-1564-1595-et-de-son-fils-
(*) commentaire(s)
12 mars 2016
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.