RETOUR MUSIQUE
► Compositeur français
 
A écouter : Ave Maria par Jessye Norman
GOUNOD Charles (1818 – 17 octobre 1893)
Cimetière d’Auteuil (Paris)
Né dans un milieu artistique, il hérita à la fois des dons de son père, le peintre François-Louis Gounod (1758-1823) et de sa mère, excellente musicienne qui lui enseigna les rudiments de son art pour lequel il révéla des aptitudes précoces.
 
Profondément marqué par des œuvres de Mozart et de Beethoven, il nourrit l'ambition de devenir, lui aussi, un grand compositeur.
Après avoir étudié la fugue, le contrepoint et la composition au Conservatoire, il connut une première consécration en remportant le premier prix au concours de Rome avec sa cantate Fernande (1839) qui lui ouvrit les portes de la villa Médicis.
 
A Rome, il noua rapidement des liens d'amitié avec Ingres, alors directeur de l'Académie de France, lut Faust de Goethe et composa des mélodies, telles Le Vallon ou Le Soir, sur des poèmes de Lamartine. Transporté par la musique sacrée, troublé par la musique allemande que lui fit découvrir Fanny Hensel, la sœur de Félix Mendelssohn, il connut ensuite une crise mystique qui le poussa à se consacrer à la musique religieuse et à se retirer dans un couvent. Là, il composa une messe solennelle qu'il fit exécuter à l'église Saint-Louis-des Français (1841) et dont le succès lui valut le titre de maître de chapelle honoraire à vie.
 
Quittant Rome pour Vienne, où la vie musicale était florissante, il y dirigea deux de ses œuvres et eut le bonheur d’y rencontrer Mendelssohn qui, tout en appréciant le travail du jeune compositeur, lui fournit des conseils.
 
De retour à Paris (1843), il accepta le poste de directeur de la musique à l'église des Missions Étrangères où il imposa aux paroissiens, non sans mal, Bach et Palestrina. Pendant cinq ans, toujours tenté par la vie ecclésiastique, il resta soustrait aux séductions du monde jusqu’au jour où il réalisa que pour se faire un nom, il fallait en passer par le théâtre.
 
La cantatrice Pauline Viardot (1821-1910), qu’il avait déjà rencontrée à Rome, l’incita alors à écrire un opéra, Sapho, qui tout en ne connaissant qu’un succès d’estime, retint l’attention du public et de la critique.
En 1852, grâce à l’édition de son divertissement, Ulysse, Gounod eut enfin le sentiment qu’il ne serait pas oublié.
 
Marié à Anna Zimmerman, fille du compositeur Joseph Zimmerman (1785-1853), nommé directeur de l'Orphéon de Paris, puis directeur de l'enseignement du chant dans les écoles communales de Paris (1853), il connut enfin une fortune sans précédent avec son fameux Ave Maria.
 
Après avoir été interné pour dépression, il composa Le Médecin malgré lui (1858), d'après la pièce éponyme de Molière, un chef-d’œuvre d'esprit et de verve, mais peu joué depuis le milieu du 20ème siècle.
Faust, sur lequel il travaillait depuis des années, était enfin achevé. Créé en 1859, cet opéra, qui jouit depuis d'une popularité universelle, ne connut pourtant pas un succès immédiat. En revanche, Roméo et Juliette, créé en 1867, souleva un enthousiasme unanime. Gounod était à l'apogée de sa carrière dramatique.
 
Epuisé par cette période d'intense activité créatrice, il se réfugia à Rome, où il esquissa un « opéra chrétien », Polyeucte, création qu’interrompit la guerre de 1870. Accablé par l'état de la France, il se réfugia en Angleterre avec sa famille où, soumis à la pression de sa maîtresse, la soprano Georgina Weldon (1837-1914), qui le contraignait à une travail intense, il tomba malade.
Rapatrié en France, il œuvra encore à plusieurs ouvrages qu’il dirigea le plus souvent. Le concert qu’il donna au Châtelet, le 4 avril 1890, marqua sa dernière apparition publique.
Comblé d'honneurs et de décorations, il fut frappé d'une attaque d'apoplexie et mourut dans la maison de sa belle-famille à Saint-Cloud.
 
Après des funérailles nationales en l’église de la Madeleine où, selon son vœu, fut chantée une messe en grégorien, avec le concours de Camille Saint-Saëns à l'orgue, et de Gabriel Fauré à la tête de la maîtrise, Charles Gounod fut inhumé dans la chapelle familiale au cimetière d’Auteuil. Dans la même tombe reposent, entre autres :
-Anna Zimmerman (1829-1907), sa femme
-Jean Gounod (1856-1935), l'aîné de ses deux enfants qui fut peintre
© MCP
© MCP
© MCP
Source principale :
-https://www.charles-gounod.com/gounod-en-resume.html
(*) commentaire(s)
8 janvier 2019
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 avril 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.