RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
LOUISE-FRANÇOISE DE BOURBON, dite Mademoiselle de Nantes (1673 – 16 juin 1743)
Couvent des Carmélites de la rue Saint-Jacques (Paris)
Fille légitimée de Louis XIV et de Mme de Montespan, comme ses aînés, elle fut d’abord confiée à Madame Scarron avant de vivre auprès de ses parents dont elle était la fille préférée et qui la surnommaient affectueusement
« Poupotte ».
 
Mais pour son père, la chose était entendue : un grand mariage s’imposait. A onze ans, Poupotte épousa donc Louis III de Bourbon-Condé, petit-fils du Grand Condé, qu’une dot faramineuse et des charges aidèrent  à digérer cette « mésalliance ».  
Quant à la jeune épousée, elle payait en plus son titre de duchesse d’un mari malfaisant, d'une constitution maladive, qu’on l’appelait le « singe vert » en raison de sa grande laideur, et qui, grand débauché, la trompait ouvertement en fréquentant les bordels. Pour cette passionnée de musique et de danse, qui avait hérité l’esprit vif et caustique de sa mère, quelle désillusion ! Comme consolation, elle trouvait du réconfort auprès de ses parents et du Grand Condé, qui la considérait comme sa fille. Elle resta toujours très proche de sa mère qu'elle visita souvent après le départ forcé de celle-ci de la cour.
 
Contre toute attente, elle survécut à la petite vérole qui emporta le Grand Condé venu la veiller en lieu et place de son odieux mari dont elle fut enfin débarrassée par sa mort d'une attaque d'apoplexie, alors qu'il passait en carrosse le pont Neuf à Paris (1710).
Désormais duchesse douairière de Bourbon, elle plaçait de grands espoirs dans le règne à venir du  Grand Dauphin, quand celui-ci décéda prématurément.
Dorénavant libre, encore bien jolie, un rien provocatrice et redoutée pour son esprit mordant, malgré quelques débordements amoureux et les travers de sa progéniture, le jeune Louis XV appréciait celle qu’il considérait comme sa grand-mère, et qui  restait l’une des rares personnalités de la cour à appartenir au temps de Louis XIV et à être admise dans le cercle intime de la famille royale.
Femme d’affaires avisée, la fortune qu’elle gagna avec son amant et conseiller, le  marquis de Lassay (1652-1738), grâce au système de Law, lui permit de faire édifier le palais Bourbon où siège l’Assemblée nationale.
 
Bien que négligée par son époux, elle donna naissance à neufs enfants* qui atteignirent tous l'âge adulte, et sur lesquels elle n’eut que peu d’influence. Néanmoins, elle veillait à leurs intérêts, ce dont elle fut fort mal récompensée en retour à cause des scandales que la plupart d’entre eux provoquèrent.
Ses filles n’avaient pas reçu une bonne éducation et  certaines multipliaient les scandales amoureux, ruinant leur chance de faire un bon mariage. Ses fils ne firent guère mieux.
*Il se dit  que sa fille aînée et sa cadette pourraient être le fruit  d’amours adultérines.
 
Devenu son refuge face aux tourments et tracas, le palais Bourbon fut aussi le lieu de son trépas. Elle fut inhumée au couvent des Carmélites de la rue Saint-Jacques que les Condé avaient toujours protégé. Son vœu d’être enterrée sans aucune cérémonie ne fut pas respecté. Quatre archers, un écuyer cavalcadour,  cent pauvres, deux Suisses à cheval portant des flambeaux, domestiques et femmes de chambre dans un carrosse, écuyers dans d’autres, l’évêque de Valence dans un carrosse drapé, vingt-six valets de pied, et six pages précédaient son corbillard à six chevaux caparaçonnés. Venaient encore des valets de pied, le carrosse de emmenant sa fille, la princesse de Conti, et la duchesse d’Aiguillon, etc., tel fut son cortège.
 
Dans son oraison funèbre, l’évêque de Valence dira : « Ornement de la cour, elle a enchanté le monde par toutes les vertus que le monde admire, elle en a fait les délices par les bontés de son cœur et la douceur de son caractère ».
Son tombeau, signé  Monmerqué, disparut à la Révolution.
Quant à ses chers enfants : petit coup d’œil sur ses filles, au nombre de six, dont trois  furent inhumées près de leur mère.
►Marie-Anne-Eléonore-Gabrielle de Bourbon (1690-1760)
Retardée mentalement, elle avait hérité de la « folie des Condé » que l’épouse du Grand Condé, Claire-Clémence de Mailly, avait fait rentrer dans la famille. Très vite destinée à l’Eglise, d'abord professe à l’abbaye de Fontevrauld, puis abbesse de Saint-Antoine des Champs, on la disait cruelle et fort méchante. Lieu de sépulture ignoré à ce jour.
►Louis-Henri, prince de Condé
►Louise-Elisabeth de Bourbon, dite Mlle de Condé, puis princesse de Conti (1693-1775)
Eglise Saint-Sulpice (Paris)
Fille préférée de Louise-Françoise, elle fut mariée à son cousin, Louis Armand II de Bourbon Conti (1695-1727), aussi laid de corps que d’esprit, qui développa une jalousie maladive vis-à-vis de sa jeune épouse qu’il battait. Elle finit par s’enfuir, enceinte de sept mois, pour se réfugier chez sa mère, puis dans un couvent. Le prince en appela au Parlement pour tenter de récupérer sa femme qui lui annonça son intention de le quitter, et menaça de se présenter nue devant les juges si ceux-ci la contraignaient à regagner le domicile conjugal qu’elle réintégra de guerre lasse. Veuve à trente quatre ans, elle put enfin profiter pleinement de la cour à Versailles. Elle était la grand-mère de Philippe Egalité. Décédée en son hôtel de Conti à Paris, elle fut inhumée en la chapelle Saint-Louis de l’église Saint-Sulpice. Tombe disparue.
►Louise-Anne de Bourbon-Condé, dite Mlle de Charolais (1695-1758)
Couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques (Paris)
Restée célibataire, elle mena une vie libre, voire passablement dissolue, son château de La Muette devenant un lieu de fêtes galantes et de débauche. Elle aimait à recevoir ses amants nue, sous un vêtement de moine cordelier, habit qu'elle pouvait ôter plus rapidement qu'une robe de cour.
Parmi ses nombreux complices d’alcôves, on comptait le duc de Richelieu (1695-1788) qu’elle passait pour avoir épouser secrètement. Peu soucieuse du scandale, mais désireuse de jouer un rôle politique, elle se fit « maquerelle royale » en pourvoyant Louis XV en maîtresses.
Elle fut inhumée au couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques à Paris.
►Marie-Anne de Bourbon-Condé, dite Mlle de Clermont (1697-1741)
Couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques (Paris)
Désignée surintendante de la maison de la reine, mariée secrètement à son amant, Louis de Melun prince d’Epinoy (1694-1724), elle sombra dans une grave dépression après la mort accidentelle de ce dernier. Elle fut inhumée au couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques à Paris.
►Henriette-Louise-Gabrielle de Bourbon-Condé, dite Mlle de Vermandois (1703-1772)
Pressentie un temps pour épouser Louis XV, ce qu’elle refusa afin d’éviter d’être le jouet des ambitions de son frère, Louis-Henri, prince de Condé, qui voulait ce mariage, elle intégra l’abbaye de de Fontevrault où elle se trouva au cœur d’un drame en 1722 : un jeune prêtre tombé amoureux d'elle tua d'un coup de pistolet son confesseur qui tentait de lui faire entendre raison. Elle mourut à  l'abbaye de Beaumont-lès-Tours, dont elle était devenue l'abbesse,  et où elle fut peut-être inhumée.
L'abbaye fut fermée à la Révolution, mais un incendie de 1784 avait déjà pratiquement tout détruit
►Elisabeth-Alexandrine de Bourbon-Condé, dite Mlle de Gex, puis de Sens (1705-1765)
Couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques à Paris
Restée célibataire comme la plupart de ses sœurs, elle vécut maritalement avec son amant, le marquis de Langeron, pendant près de vingt ans. Bien que grande amie de Mme de Pompadour, elle ne joua jamais de rôle politique très important. Elle fut inhumée au couvent des Carmélites du Faubourg Saint-Jacques à Paris.
►Louis de Bourbon-Condé, comte de Clermont
 



Sources principales :
-Mademoiselle de Nantes, fille préférée de Louis XIV de Jacques Bernot –Nouvelles Editions Latines (2004)
-http://www.logpateth.fr/blogpress/?p=305
-https://stephane-thomas.pagesperso-orange.fr/pages%20capetiens/Louis%20Henri%20de%20Bourbon.html
(*) commentaire(s)
4 décembre 2019
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 22 juillet 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.