RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION 
RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
TALLIEN Jean-Lambert (1767 – 16 novembre 1820)
Cimetière du Père-Lachaise, 10ème division (Paris)
Candidat à Paris pour un siège à la Convention, il en fut écarté par Marat qui le présenta comme « un intrigant cupide qui cherche des places ». Tallien se consola avec son élection en Seine-et-Oise. Au procès du roi, il se signala par sa violence s’opposant à ce qu’on lui accordât des conseils !
Après avoir intégré les rangs des Montagnards, il fut envoyé en mission à Bordeaux pour y rétablir l’ordre. Il y arriva en octobre 1793 et y donna toute sa mesure : il fit y fit régner un régime de Terreur. Pour faire expier ses « crimes » à la ville, il fit rebaptiser le département de la Gironde en Bec d’Ambès. Sous menace de livrer aux flammes les cités récalcitrantes, il poursuivit une politique de réquisitions insensées.
 
Malgré ses excès l’Assemblé qualifia son action de « modérantisme »…A cause de qui ? A la Cabarrus, une femme divorcée de l’ex-noble Fontenay avec laquelle Tallien avait des relations intimes : telle était l’accusation d’Héron.
D'après Dutertre
Il est vrai que Tallien éprouvait une véritable passion pour la belle Thérésa Cabarrus et qu’il n’était pas peu fier de cet assortiment peu probable. Il est vrai que sous son influence il calmait ses ardeurs.
Ce ton adoucit vis à vis de la contre révolution déplut fortement à Robespierre qui le dénonça comme prévaricateur et fit arrêter Thérésa. Fureur de Tallien qui, affolé du sort réservé à sa maîtresse, se rangea avec les adversaires de l’Incorruptible ! Et le 9 thermidor, on put compter sur lui pour être l’un des plus audacieux contre Robespierre. Très théâtral, devant un buste de Brutus, il n’hésita pas à brandir un poignard à la tribune en annonçant qu’il le plongerait dans le cœur de Robespierre si on ne le décrétait pas d’accusation ! Ainsi rentra-t-il dans l’histoire comme la cheville ouvrière de la chute de Maximilien.
Photo MCP
Photo MCP
Sans véritable envergure et pourtant acteur incontournable de la Révolution.
 
Clerc de notaire à la veille de la Révolution, Tallien participa avec la basoche à l’agitation de la rue. Avec une expérience de typographe, il lança, en 1791, un journal, l’Ami des citoyens, qui copiait l’Ami du peuple de Marat.
 
Après l’échec de Varennes, il demanda la déchéance de Louis XVI. Devenu le principal animateur de la section des Lombards, il était de la Commune du 10 août et porta une bonne part de responsabilité dans les massacres de Septembre 1792.
Le 13 thermidor il entrait au Comité de salut public et le 26 faisait libérer Thérésa qu’il épousa ce qui contribua à le discréditer. Des voix se faisaient entendre pour rappeler que Tallien avait été un terroriste bon teint. Pour faire oublier un passé récent, il appuya la réaction thermidorienne en provoquant la mise en accusation de Fouquier-Tinville, Carrier et Le Bon.
 
Commissaire de la Convention à l’armée de Lazare Hoche  en Bretagne, il fit fusiller les prisonniers royalistes de Quiberon…
Délaissé par sa femme, il réussit à faire partie de l’expédition de Bonaparte en Egypte, mais fut capturé par les Anglais sur le chemin du retour. A son retour en France, Thérésa avait demandé le divorce et était devenue la maîtresse de Barras.
Napoléon eut quelque pitié et le nomma consul à Alicante en 1804. Mais malade, il rentra à Paris. Napoléon lui conserva sa pension, ce qui ne l’empêcha pas de dire qu’il avait été persécuté durant l’Empire.
 
Louis XVIII lui garda sa pension. Durant les Cent-Jours, Tallien signa l’acte additionnel. Condamné à l’exil comme régicide, son état de santé le sauva de la proscription. Atteint de lèpre éléphantiasique, il ne pouvait quitter le territoire.
 
Quatre ans plus tard, Jean-Lambert Tallien mourait dans la misère, méprisé et oublié de tous. Sa fille unique, la comtesse de Narbonne-Pelet, ne semble pas avoir été émue par le sort de son père.
 
Il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise où l’emplacement de sa tombe finit par disparaître. Retrouvé en 1932, on érigea un monument permettant de repérer le petit pavé lui servant de pierre tombale. On y grava un article extrait de l’Ami des citoyens du 5 octobre 1791.
Sources principales :
-Histoire et dictionnaire de l aRévolution française -Ed Bouquins-
-Dictionnaire des personnages de la Révoltion de Roger Caratini -Ed. Le Pré aux Clercs (1988)-
-Dictionnaire des régicides de Jacques-Philippe Gibary -Ed. Perrin (1989-
(*) commentaire(s)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 octobre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.