Haï pour son comportement scandaleux et l’ensemble de son œuvre auprès de la tsarine, un groupe, mené par le prince Youssoupov, époux de la grande duchesse Irina, nièce du tsar, décida de s’en débarrasser. Parmi les principaux conjurés se trouvaient le Grand-duc Dimitri Pavlovitch, cousin de Nicolas II, le député d'extrême droite Vladimir Pourichkevitch, l'officier Soukhotine et le docteur Lazovert.
 
Mais, plus étonnant, depuis l’ouverture d’archives de nouvelles investigations furent rendues possibles. On sait maintenant que le groupe obtint le soutien des services secrets britanniques. Pourquoi ? Raspoutine voulait convaincre le tsar de se retirer du conflit. Dans ce cas, cela signifiait le retournement des Allemands, occupés sur le front de l’Est, sur le front de l’Ouest. La révolution n’était pas en route et les Anglais ne pouvaient imaginer qu’un an plus tard la Russie se retirerait des hostilités. Ainsi l’agent Oswald Rayner et son chef Scales participèrent-ils à l’élaboration du plan pour tuer Raspoutine.
 
Le 29 décembre 1916, Youssoupov invita Raspoutine pour une soirée en son  palais Saint-Petersbourg.  
Pendant que les autres conjurés attendaient au 1er étage, le prince lui faisait boire du vin sans mesure pour faire passer les pâtisseries dont il s’empiffrait…Vins et pâtisseries étant supposés être remplis de cyanure, raspoutine aurait dû s'écrouler, mais ne se passait.
On décida alors de lui tirer une balle à bout portant, il tomba, se releva,  et après une empoignade, réussit à sortir du palais. Poursuivi et titubant, il fut atteint par une seconde balle, puis par une troisième en plein front qui, selon des documents retrouvés parmi lesquels une lettre de Rayner, aurait ététiré  par ce dernier embusqué près du palais au cas où son intervention serait nécessaire.
Traîné jusque chez Youssoupov, les conjurés s’acharnèrent sur lui. Désespérant d’en finir, ficelé dans une couverture ou des rideaux, on le jeta dans la Néva du haut d'un pont dans la rivière glacée sans le lester. Son cadavre fut retrouvé le 1er janvier 1917.
Rapoustine un surhomme comme on le raconte ? En fait pas vraiment. Quand, bien âgé, le docteur Lazovert avoua la vérité à Youssoupov, il lui révéla qu'après s'être engagé  à fournir le cyanure, se rappelant de son serment d’Hippocrate, il avait renoncé à l’empoisonnement. Le liquide fourni n’était qu’un liquide sans danger.
Parmi les grandes personnalités qui font toujours couler beaucoup d'encre sans qu’on puisse pour autant lever tout le voile du mystère, Raspoutine est en bonne place et n'a pas fini de fasciner.
 
Fermier originaire des confins de la Sibérie, en 1894, après avoir eu une vision de la Vierge, il se tourna vers la religion. Il parcourut la Sibérie occidentale en survivant grâce à la prédication, la charité, à l'aumône et en étant accueilli dans des monastères. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, il acquit une réputation de sage et de guérisseur : Dieu soignait à travers lui.
Raspoutine entouré de la tsarine et de ses enfants.
Le corps de Raspoutine fut brûlé à cet endroit.
Ancien emplacement de la tombe de Raspoutine.
http://tzarskiy-khram.narod.ru/ras.html
RASPOUTINE Gregory Lefimovitch Novykh (v. 1872 – nuit du 29 au 30 décembre 1916)
Parc du palais Alexandre, Pouchkine (anc. Tsarskoïe Selo) (Fédération de Russie)
20 mars 2012
Après son autopsie, en présence de la famille impériale, Raspoutine fut inhumé à l'emplacement de  la chapelle Saint-Séraphin-de-Sarov, en construction, dans le parc du palais Alexandre de Tsarskoïe Selo, dernière résidence de Nicolas II.
De nos jours, située à côté du palais Catherine, cette résidence d'été impériale est rattachée à la commune de Pouchkine (anc. Tsarskoïe Selo).
 
« …Quand je serai mort, la Russie tombera dans les griffes du Diable » aurait prédit le mage.
Trois mois s’étaient à peine écoulés depuis sa mort que la Révolution bolchevique éclatait balayant dans sa fureur la famille impériale dans les conditions que l’on sait.
 
La révolution mit également fin à l'enquête sur l’assassinat. Dans la nuit du 10 au 11 mars 1917, la dépouille de Raspoutine fut exhumée, brûlée et ses cendres dispersées.
Sur un arbre, sur son lieu de sépulture, on grava en allemand « Hier ist der Hund begraben » ("Le chien est enterré ici »).
De même, on inscrivit là où l'on brûla son corps :« Le corps de Gregory Raspoutine fut brûlé ici dans la nuit du 10 au mars 1917 ». La chaudière existe encore.
 
Depuis, un modeste monument en bois rappelle le lieu de sa tombe.  
Mystique doctrinaire, se prétendant moine, il élabora d'obscures théories sur la régénération par le péché et les excès en tous genres: « Pour se rapprocher de Dieu, il faut beaucoup pécher ». N’hésitant pas à payer de sa personne pour se rapprocher du Seigneur, il est connu pour ses débauches, ses beuveries, ses bagarres, son sens de la séduction et même pour ses vols…
 
C’est ainsi que porté par son aura et par la volonté de rencontrer le tsar Nicolas II, trop occidentalisé à son goût, il arriva à Saint-Pétersbourg en 1904.  Bénéficiant de l’appui de personnalités impressionnées par sa ferveur religieuse et ses talents de prédicateur, il fut introduit auprès de la tsarine Alexandra en 1905. Déjà encline au mysticisme, l’hémophilie de son fils, Alexis, l’amena à donner toute sa confiance à Raspoutine qui, il est vrai, non dépourvu de certains dons, réussit plusieurs fois à stopper les saignements l’enfant, amplifiant ainsi son emprise  sur la tsarine.
L’influence du faiseur de miracles devint outrancière lorsque, Nicolas II, contraint de s’éloigner au début la Première Guerre mondiale, confia les rênes du pouvoir à sa femme.
(*) commentaire(s)
Cadavre de Raspoutine
RETOUR RUSSIE
TOMBES SÉPULTURES DANS LES CIMETIÈRES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
ACCUEIL
THEMES 
DE A à Z 
CONTACT
FACEBOOK
Chercher
NOUVEAUX ARTICLES
 

Pour s'abonner à la Newsletter : CLIQUER  sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
LIEUX D'INHUMATIONS
EN LIGNE
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Escurial (monastère de l') (Espagne)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2021 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.