LAENNEC (LAËNNEC) René Théophile (1781 – 13 août 1825)
Cimetière de Ploaré à Douarnenez (Finistère)
Robert A. Thom (1960)
Bien que la cirrhose fût une maladie déjà connue, c'est Laennec qui lui donna son nom, en utilisant le mot grec (kirrhos, « fauve »), qui fait référence aux nodules jaunes caractéristiques de la maladie. Il fut aussi à l'origine du terme mélanome et a décrit les métastases pulmonaires du mélanome.
 
Titulaire de la chaire de médecine pratique du Collège de France (1822), il devait, malheureusement, au contact de ses patients, contracter l'une des maladies qu'il soignait.
Et ce fut avec son stéthoscope qu’on décela les symptômes fatidiques de la tuberculose qui l’emporta prématurément à l’âge de quarante-cinq ans.
 
Mort dans son manoir de Kerlouarnec en Ploaré, proche de Douarnenez, il fut inhumé au cimetière Saint-Michel de la ville où sur sa tombe toute simple, en pierre de Kersanton, s'inscrit en relief l'épitaphe suivante :
Ici repose le corps
de René Théophile Hyacinthe LAËNNEC
Médecin de S. A. R. Madame, Duchesse de Berry
Lecteur et professeur royal de Médecine
au collège de France
Professeur de Clinique à la Faculté de Paris
de l'Académie royale de Médecine
Chevalier de la Légion d'Honneur
Né à Quimper le 17 février 1781
Mort à Kerlouarnec le 13 Août 1826
et
 Dme Jaqte GUICHARD
       son épouse
  née à Brest en 1779
 morte à Kerlouarnec
    le 02 aout 1847
            -----
      Priez pour eux
En 1934, à l’occasion de la rénovation de son caveau, ses restes et ceux de sa femme furent exhumés et placés neuf jours dans l’église paroissiale avant de retrouver leur place dans la fosse qu’on venait de cimenter. Entre temps, on en profita pour prendre un moulage de sa boîte crânienne.
 
La médecine étant une affaire familiale, outre son oncle, Guillaume Laennec (1748-1822), qui prit en charge l’éducation de son neveu, son cousin germain, Ambroise Laennec, et le fils de ce dernier, Théophile Ambroise Laennec, devaient aussi se distinguer dans ce domaine à Nantes.
http://jose.chapalain.free.fr/pageprin397.htm
http://jose.chapalain.free.fr/pageprin397.htm
http://ghislaine.loupforest.pagesperso-orange.fr/
► LAENNEC Théophile-Marie (1747-1836)
Cimetière Saint-Michel de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor)
Avocat au Parlement de Bretagne, lieutenant de l'amirauté de Quimper, sénéchal des regaires de l'évêché, receveur des décimes du clergé, il fut l'un des premiers bretons à s'insurger contre la traite des Noirs. En 1778, dans un réquisitoire prononcé à l'occasion d'un procès intenté au capitaine d'un navire négrier qui s'était échoué sur un rocher de l'Île de Sein, il dénonça « ce trafic honteux que la mollesse ou plutôt la barbarie des Européens leur fait regarder comme nécessaire à la culture de leurs colonies, et contre lequel l'humanité réclamera dans tous les temps ses droits
imprescriptibles ».
Occupant plusieurs postes de magistrat après la Révolution, il osa, en 1808, prononcer la nullité d'une vente de biens nationaux et fut alors suspendu en même temps que tout le conseil de préfecture ; il se sortit d'affaire par ses écrits, notamment un poème humoristique adressé à l'Empereur. Il est vrai que l’ensemble de ses écrits, de sa correspondance ou de ses poèmes montraient son éclectisme, sa hardiesse et son humour. Sa sépulture a disparu.
► LAENNEC Ambroise (1790-1839)
Cimetière de la Miséricorde à Nantes (Loire-Atlantique)
Cousin germain de René, après avoir vu ses études de médecine bouleversées par les guerres napoléoniennes et servi dans l’armée, il reprit ses études chez Théophile à l’hôpital Necker. Il eut ainsi le privilège d’assister à la naissance du stéthoscope dont il fut, à Nantes, l’un des plus ardents propagateurs comme médecin et professeur de médecine.  De même, il défendit la méthode clinique statistique (méthode anatomo-clinique) et la médecine sociale.
© MCP
© MCP
► LAENNEC Théophile Ambroise (1830-1896)
Cimetière de la Miséricorde à Nantes (Loire-Atlantique)
Fils d’Ambroise Laennec, bon sang de sachant mentir, il embrassa lui aussi la carrière médicale.  Fondateur de la Société anatomique de Nantes, médecin légiste et professeur puis directeur de l'Ecole de Médecine, on lui doit d’y avoir développé la bactériologie et la chirurgie aseptique.  Il fut inhumé dans l’enclos familial situé juste à côté  de la tombe de son père.
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales :
 
- http://www.lepoint.fr/sante/rene-laennec-le-breton-qui-a-revolutionne-la-medecine-17-02-2016-2018919_40.php
- Guide du cimetière de la Miséricorde de Nantes par Eric Lhomeau et Karen Roberts
(*) commentaire(s)
21 avril 2016
Et comme souvent, ce grand pas pour l'humanité débuta par une scène banale presque sans intérêt...
Un après-midi d'automne, le médecin croisa sous les guichets du Louvre des enfants qui jouaient parmi des décombres. L'un d'eux grattait l'extrémité d'une longue poutre avec la pointe d'une épingle. À l'autre bout, l'oreille collée à la poutre, les enfants recueillaient les sons, se bousculaient pour entendre, et riaient de la découverte. Bon sang, mais c'est bien sûr ! Parvenu au chevet d'une jeune cardiaque, il demanda une feuille de papier à lettres, la roula en cylindre, appuya une extrémité contre la poitrine de la patiente et l'autre contre sa propre oreille. Et voici que le double bruit du cœur et de la respiration lui parvint avec netteté. L'auscultation venait d’être inventée.
 
En 1817, après son amélioration, l’utilisation du stéthoscope qu’il avait inventé fut attestée.
Il fonda ainsi une nouvelle pratique qui permet d'analyser les bruits corporels internes et de les relier à des lésions anatomiques, ce qui se révélera particulièrement utile pour le diagnostic des maladies respiratoires, dont la phtisie ou la tuberculose.
► Médecin français
RETOUR SCIENCES
De 1878 aux années 2000, l'un des plus grands et des plus célèbres hôpitaux parisiens a porté son nom.
 
Fils d’un avocat, Théophile Marie Laennec, nommé médecin à l’hôpital Necker (1816), véritable révolutionnaire de la médecine à laquelle il fit faire un bond prodigieux l’amenant à basculer vers la médecine moderne, en vingt-deux mois, il mit au point l'ancêtre du stéthoscope, inventa l'auscultation et décrivit les symptômes de la péritonite et de la cirrhose !
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Dernière mise à jour
au 22 juin 2021
TOMBES SÉPULTURES DANS LES CIMETIÈRES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
ACCUEIL
THEMES 
FACEBOOK
DE A à Z 
Chercher
CONTACT
NOUVEAUX ARTICLES
 

Pour s'abonner à la Newsletter : CLIQUER  sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
LIEUX D'INHUMATIONS
EN LIGNE
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Escurial (monastère de l') (Espagne)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2021 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.