RETOUR AUTRICHE
Sa sympathie pour les milieux d’opposition hongrois et son libéralisme intransigeant faisaient frémir l’aristocratie. Son manque de piété lui valait les attaques de l’église et sa vie privée tumultueuse, aggravée par une mésentente avec son épouse, Stéphanie de Belgique, l’éloignait de ses devoirs familiaux et conjugaux.
Depuis le printemps 1887, il souffrait de violents troubles nerveux et de de douleurs dans les articulations et les yeux. Sans doute la syphilis était-elle à l'oeuvre que le prince combattait avec des doses de morphine de plus en plus fortes. Désespéré, il parlait de sa mort prochaine à ses compagnons de débauche. Il demandait aux femmes de l'accompagner dans l'amour et dans la mort.
Au jour de l'an, Elisabeth partit pour Munich. Pendant son absence, les rapports de Rodolphe et de son père se dégradèrent un peu plus. Rodolphe avait demandé au pape l'annulation de son mariage qui lui a été refusée.  François-Joseph était persuadé que la nouvelle maîtresse de son fils était à l'origine de cette demande. Pour l’empereur s’en était trop.
 
Maria von Vetsera, sa dernière conquête avait dix-sept ans, lui trente. Elle arrivait au bon moment, c'est à dire au pire.Elle l'aimait tellement. Rodolphe passa la nuit du 28 janvier dans les bras d'une autre de ses amantes puis, sous le prétexte de participer à une grande chasse, il partit pour le pavillon de chasse de Mayerling.
Les corps furent découverts le 31 janvier au matin par un valet et un ami  de l'archiduc. Assis au bord du lit, Rodolphe avait laissé tomber un revolver à ses pieds. Son crâne et celui de Maria étaient transpercés d'une tempe à l'autre. Deux balles furent retrouvées dans la chambre. Maria serait morte la première. Aucune analyse médico-légale n'ayant été faite sur la défunte, rien ne put et ne sera jamais affirmé (Voir l'article sur Marie von Veretsa).
 
Pour l'empereur, accablé de chagrin les circonstances du décès de son fils étaient inacceptables. Il lui fallait sauver la mémoire de son fils et de passer sous silence la présence de Maria. Pas d'adultère, pas de crime et encore moins un suicide !
On peut aisément imaginer ce que cette nouvelle amena de douleur dans le cœur et l’esprit d’Elisabeth d’Autriche déjà dépressive.
Dans la lettre adressée à sa mère, il souhaitait reposer avec Marie là où d'ailleurs elle fut inhumée. Vers deux heures du matin, la dépouille de Rodolphe fut ramenée à Vienne. La nouvelle se propagea comme une de choc dans tout l'empire et chacun y alla de sa théorie.  
Selon les sources, pour permettre des funérailles et une inhumation religieuses interdites aux suicidés, on vendit au Vatican un acte accompli en état d'aberration mentale ou un aveu d'assassinat.
Radicalement opposé à la politique intérieure et extérieure de son père et ses ministres, et ses choix, le rendaient dangereux pour les conservateurs accrochés à leur vision rétrograde de l'empire et du monde. Rudolf, lui, voyait les choses en visionnaire.  
 
Bon nombre d'indices trouvés à Mayerling laisseraient penser à la version de l'assassinat sans qu'on puisse en connaître les raisons et les protagonistes. Avec soin, on fit disparaître la moindre trace pouvant accréditer cette hypothèse. On fit jurer de se taire à tous les témoins liés à cette nuit là.
Le seul moyen restant pour que la vérité soit révélée, serait l'examen du corps du prince. Mais, jusqu'à ce jour,  tous les intervenants devant donner leur autorisation, notamment la famille, s'y oppose.
Photo MCP
Sarcophage de Rodolphe à droite. Photo MCP
RODOLPHE, archiduc d’Autriche (1858 - nuit du 30 au 31 janvier 1889)
Crypte impériale (Kaisergruft) en l’église des Capucins de Vienne (Autriche)
Rodolph fut inhumé dans la crypte "Toscane" de la crypte impériale (Kaisergruft) du couvent des Capucins de Vienne où le rejoignit Elisabeth en 1898.
Puis, François-Joseph fit transporter sa sépulture dans la crypte éponyme qu’il avait fait aménager en 1908.
Fils unique de l'empereur François Joseph et d’Elisabeth de Bavière (Sissi)  et héritier du trône, son histoire pourrait se résumer en un nom : Mayerling.
 
Le secret dont la cour impériale entoura ce drame suscita toutes les rumeurs y compris les plus contradictoires. Actuellement une explication prévaut.
 
Comme ses sœurs, Rudolph fut élevé à l’écart de sa mère par des précepteurs. L’un d’entre eux, confondant sévérité et sadisme, marqua l’esprit de cet enfant à la grande sensibilité héritée de sa mère. Sa mère, Sissi, cet électron libre qu’il voyait de temps à temps autre et qu’il adorait.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 10 avril 2021
COPYRIGHT 2010 - 2021 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.