RETOUR ANGLETERRE - IRLANDE - ECOSSE
10 août 2022
JACQUES V D’ECOSSE (1512 – 14 décembre 1542) Roi (1513-1542)
Abbaye Holyrood d’Edimbourg (Ecosse)
Fils de Jacques IV et de Marguerite Tudor, roi alors qu'il n'avait pas encore deux ans, il connut une jeunesse marquée par les luttes de clans, avant de prendre le pouvoir à l'âge de seize ans.
Malgré ses efforts pour asseoir son autorité, sa politique de centralisation, pour maîtriser les esprits de plusieurs familles aristocratiques écossaises, mena à une série de campagnes punitives contre les rebelles, et au bord de la guerre civile. Néanmoins, il réussit à pacifier le pays et à signer une trêve avec l'Angleterre qui le menaçait à sa frontière.
 
Farouchement opposé à l'introduction du protestantisme, il condamna le réformateur et prédicateur Patrick Hamilton au bûcher (1528).
Pratiquant la politique de recherche de l'appui français, Auld Alliance, pour contrebalancer la puissance anglaise, il épousa successivement Madeleine de France, puis Marie de Guise.
En butte aux aspirations plus ou moins déguisées d’Henry VIII, après une trêve de huit ans la guerre éclata en 1542.  Encouragé par plusieurs victoires, Jacques V estima que l’heure était venue d’envahir l’Angleterre. Mais, ne pouvant s’appuyer que sur une armée affaiblie par l'indiscipline de sa propre noblesse, il subit une écrasante défaite à Solway Moss (nov. 1542), notamment imputable à l’incompétence de ses généraux
 
En proie à une dépression nerveuse, il se retira dans son château de Falkland où il mourut trois semaines plus tard, fort peu regretté.
Jacques V fut inhumé en l’abbaye d’Holyrood. Son tombeau, détruit par les Anglais lors de l’incendie d’Edimbourg en 1544, s’ornait de lions et d’une inscription en lettres romaines. Dans le même caveau, reposaient Madeleine et ses fils nés de son second mariage avec Marie de Guise.
 
En 1688, le caveau fut violé durant les émeutes à la fin du règne de Jacques VII et son contenu laissé en désordre.
En 1898, la reine Victoria ordonna de réparer le caveau et les restes de ceux qui y avaient inhumés précédemment furent re-inhumés dans un cercueil.
Le caveau contient aussi le cercueil de Marie d’Egmont ou de Gueldre (1434-1463), épouse de Jacques II d’Ecosse, qui fut ramené de l’église de la Trinité d’Edimbourg en 1848.
https://trulyedinburgh.com/
Caveau © Sic Itur Ad Astra LRPS
MADELEINE DE FRANCE (1520 – juillet 1537)
Holyrood d’Edimbourg (Ecosse)
►MARIE DE GUISE (1515 – 11 juin 1560)
Abbaye Saint-Pierre-les-Dames de Reims (Marne)
Le traité de Rouen (1517), qui renouvelait la Auld Alliance entre la France et l’Ecosse, prévoyait que le roi d’Ecosse puisse choisir une épouse parmi les filles des rois de France, en l’occurrence François Ier.Après de longues tractations, Jacques épousa Madeleine. Elle était mariée depuis moins d’un an quand elle arriva en Ecosse. Mais, de santé fragile, elle mourut deux mois après son arrivée. Elle fut inhumée en l’abbaye Holyrood d’Edimbourg. L’histoire de sa tombe est la même que celle de Jacques V.
Fille du premier duc de Guise, Claude de Lorraine, cousine par sa mère d’Antoine de Bourbon, elle reçut une excellente éducation catholique avant d'épouser, en 1534, Louis II d'Orléans, duc de Longueville (1510-1537).
Riche, brillante et veuve, Henry VIII s’y intéressa, notamment pour sa très grande taille, mais, faisant allusion à la décapitation d'Anne Boleyn, elle fit savoir avec ironie « qu'elle n'avait pas le cou assez long ».
Finalement, dans le cadre de l’alliance franco-écossaise,  elle épousa Jacques V d’Ecosse (1538) devenu veuf, dont elle eut trois enfants : deux fils morts au berceau et une fille, la célèbre Mary Stuart.
 
Veuve à nouveau quatre ans après ce mariage, épaulée fidèlement  par James Beaton, elle assuma la régence de l’Ecosse au nom de sa fille. Pour développer son autorité, elle s'appuya sur des troupes françaises et des fonctionnaires venus de France.Aux frontières septentrionales de l'Angleterre, elle constitua un bastion pro-français et, au lendemain de la mort de Mary Tudor, ses liens avec la France et l'Espagne firent craindre une grande entreprise papiste.
De plus,  elle rencontrait une opposition croissante : le sentiment national écossais souffrait de la subordination à l'égard de la France, et les protestants voyaient en elle l'ennemie à abattre. De son côté, Elisabeth Ire encourageait toutes les tentatives de rébellion. Ainsi autorisa-t-elle des Ecossais hostiles aux Stuarts, à passer d'Angleterre en Ecosse. Dès décembre 1557, l'opposition aristocratique s'était regroupée dans l'association des lords de la Congrégation ou Covenant : à la fin de 1559, Marie dut affronter la révolte ouverte de ces lords qui attaquèrent les garnisons françaises et obtinrent l'envoi d'un contingent anglais pour les aider. Alors qu'elle organisait une habile résistance, sa mort soudaine laissa le champ libre aux rebelles ; le traité d'Édimbourg (juillet 1560), s’il satisfaisait l'Angleterre, ruinait l'œuvre de Marie en prévoyant l'expulsion de la majeure partie des soldats et officiers français.
Comme son époux, elle lutta contre la progression du protestantisme en Ecosse.
 
Décédée à Edimbourg, le corps de Marie de Guise fut ramené en France et inhumé en l'église de l'abbaye Saint-Pierre-les Dames, dont sa sœur, Renée de Lorraine (1522-1602), était abbesse.
L'église abbatiale fut détruite pendant la Révolution. Les vestiges de l’abbaye disparurent dans les bombardements allemands de la Première Guerre mondiale. Il n'en subsiste rien.
BnF/Gallica
Find a grave © GariochGraver
Sources principales :
 
-Chronique de l’Angleterre -Ed. Chronique /Jacques Legrand SA (1995)
-https://marieguiselorraine2015.com/2015/02/23/1683-rediscovery-of-the-tombs-of-james-v-stuart-and-his-two-sons-by-mary-of-guise/
-https://www.flickr.com/photos/sic_itur_ad_astra/12053721424
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Dernière mise à jour
au 22 juin 2021
TOMBES SÉPULTURES DANS LES CIMETIÈRES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
ACCUEIL
THEMES 
FACEBOOK
DE A à Z 
Chercher
CONTACT
NOUVEAUX ARTICLES
 

Pour s'abonner à la Newsletter : CLIQUER  sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
LIEUX D'INHUMATIONS
EN LIGNE
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
-Colonne de Juillet (75)
-Commanderie  Saint-Jean-de-Latran (75) (disparue)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
Eglise St-Germain de Charonne (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Escurial (monastère de l') (Espagne)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2022 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.