RETOUR BEAUX-ARTS
RETOUR THÉÂTRE 
LES BOUTET DE MONVEL
Entre théâtre et beaux-arts, les Boutet de Monvel affichent tout de même deux siècles de divers talents qui leur valut un renom certain ou une célébrité incontestable.
 
Tout commença vraiment avec l’acteur Jacques Marie Boutet de Monvel, père de la fameuse actrice Mlle Mars et du secrétaire de Cambacérès. Vinrent ensuite, et entre autres, les célèbres peintres et aquarellistes Louis Maurice et Bernard. On notera aussi un mathématicien de renom spécialiste d'analyse fonctionnelle, Louis Boutet de Monvel (1941-2014), dont j’ignore le lieu de sépulture.
►MONVEL, Jacques Marie Boutet de Monvel, dit (1745 – 13 février 1812)
Cimetière de Montmartre (Paris)
Fils du comédien François Boutet, dit de Monvel, il fit ses débuts à la Comédie Française en 1770 et en devint sociétaire deux ans plus tard. Petit, mesquin, maigre à faire pitié, il compensait son physique par une âme de feu, un esprit supérieur et une grande intelligence. Il rachetait ce manque d’éclat sur scène autant par la pénétration que par la sensibilité de son jeu et une diction impeccable.
Pour une ou des raisons qui laissent le champ aux suppositions (tiraillements au sein de la Comédie Française, ennuis d’argent, liaisons gênantes avec des hommes, …), il quitta la France clandestinement en 1781, abandonnant au passage sa maîtresse, Mme Mars, dont il venait d’avoir une fille, la future Mlle Mars.
Installé en Suède, il y resta sept ans. Anobli par Gustave III, de retour en France avec sa nouvelle famille - sa femme, ses deux enfants et ses beaux-parents- privé de sa place de sociétaire, il trouva de nouveaux emplois dans différents théâtres.
Révolutionnaire « philosophe », chaud partisan de nouvelles réformes, sa plume et quelques discours furent ses moyens d’action. Avec Talma, Il fonda le Théâtre de la République et écrivit plusieurs pièces, bien oubliées, parmi lesquelles Les Victimes cloîtrées, jouée pour la première fois en 1791, qui connut un grand succès durant toute la période révolutionnaire.
Devenu l’un des premiers professeurs du Conservatoire, membre de l’Institut, rien ne manquait à sa gloire quand ses moyens physiques, déjà faibles, le trahirent davantage. Ses dernières années furent affligeantes. Comme une ombre, il venait au théâtre quémander une représentation de retraite à laquelle il avait droit, et qui n’eut lieu qu’en 1811 avec un misérable résultat.
Sa raison s’était éteinte et lui-même mourut l’année suivante. Après ses obsèques qui eurent lieu en l’église Saint-Laurent, accompagné par une grande affluence, il fut inhumé au cimetière de Montmartre où l’on couvrit sa tombe d’éloges. Depuis, sa sépulture a disparu.
►BOUTET DE MONVEL Noël Barthélemy (1768 -14 mai 1849)
Grand cimetière d’Orléans (Loiret)
Fils de l’acteur Monvel, sur la recommandation de ce dernier, il entra, en 1789, au ministère de la Justice comme commis. Remarqué par Cambacérès, qui arriva au ministère en 1799, celui-ci l’appela à son cabinet en qualité de chef-adjoint du bureau particulier, avant d’en faire son secrétaire particulier. Ses qualités de synthèse et de rédaction sont appréciées.
Homme de lettres, il publia une tragédie et des œuvres poétiques, dont un Recueil de poésies « dédié à Cambacérès, consul de la République » (an IX, 1800). Chevalier de l’Empire (1812), il quitta Cambacérès à la chute de Napoléon Ier.
Il mourut à Orléans où il résidait et fut inhumé dans les deux anciens cimetières de la ville (St-Vincent ou St Jean) avant son transfert, en 1901, dans le Grand cimetière créé en 1896.
Son fils, Louis Auguste Boutet de Monvel (1813-1896), artiste peintre, fut aussi inhumé à Orléans, mais aucune trace de sa sépulture.
►BOUTET DE MONVEL François Eugène Benjamin (1820- décembre 1898)
Cimetière d’Auteuil (Paris)
Fils du précédent, professeur de physique au lycée Charlemagne, il épousa Louise Jeanne Henriette Nourrit  (ca 1826-/avant mars 1893), l’une des filles du ténor Adolphe Nourrit (1802 – 7 mars 1839).
 
De ses neufs enfants, on notera :
 
►BOUTET DE MONVEL Adolphe Désiré  qui résidait d’Alger qui repose avec lui (inhumé 28 janvier 1893)
►BOUTET DE MONVEL Louis Maurice (1850 – 13 mars 1913)
Cimetière de Saint-Pierre-lès-Nemours (Seine-et-Marne)
Il passa la plus grande partie de son enfance à Paris. Autorisé après son baccalauréat à suivre des études de peintre, il entra à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dans la classe d’ Alexandre Cabanel (1870). Peintre d’histoire, après avoir travaillé sous la direction de Carolus-Duran, un voyage en Kabylie, où résidait son frère Adolphe Désiré, lui révéla la lumière. Ses différents séjours algériens modifièrent définitivement sa manière de peindre.
La Leçon avant le sabbat (1880) -Nemours, château-musée
Mais son mariage (1876) et la naissance d’un premier enfant (1879) l’obligeant de faire vivre les siens, il accepta d’illustrer plusieurs ouvrages, ce qui décida de la suite de la suite de sa carrière. Et quelle carrière ! Aquarelliste et illustrateur dorénavant reconnu, exposant régulièrement au Salon, bien que très attaché à à la peinture d’histoire, il est surtout célèbre pour l’illustration des très nombreux ouvrages pour la jeunesse comme les Fables de La Fontaine, le journal pour enfants Saint-Nicolas, des comptines, etc.  Un univers tout de sensibilité, de délicatesse et de fraîcheur
 
Ses albums sont à compter parmi les plus beaux publiés en France. Sa célébrité était reconnue jusqu’aux Etats-Unis, où il se rendait pour accompagner ses expositions. La  critique viennoise, quant à elle, saluait son importance dans la formation des jeunes illustrateurs, attestée par sa participation à la Sécession de Vienne en 1899 consacrée au graphisme européen.
Vieilles Chansons et Rondes pour les Petits Enfants (Sur le pont d’Avignon)
Suite au succès de son album pour enfants Jeanne d’Arc (1896), il fut sollicité pour représenter la vie de la pucelle sur les murs de la nef de la nouvelle basilique du Bois-Chenu à Domrémy. L’un des deux panneaux, Jeanne à la cour de Chinon, fut récompensé par une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1900.
A la fin de sa vie il se partagea entre son atelier parisien et celui de la villa familiale à Nemours où il mourut et où ses deux fils, Louis Roger et Bernard, le rejoignirent. À sa mort, une importante rétrospective de son œuvre fut organisée à Paris dans différentes galeries.
Louis Roger et Bernard Boutet de Monvel peints par leur père
© Jean-Michel Saincierge
© Jean-Michel Saincierge
►BOUTET DE MONVEL Louis Roger (1879 – 25 décembre 1951)
Cimetière de Saint-Pierre-lès-Nemours (Seine-et-Marne)
Fils aîné du précédent, il lui servit souvent de modèle. Très tôt passionné par la littérature, notamment par les souvenirs historiques, il publia ses premiers textes et articles généralement en collaboration avec son père ou son frère, comme Children’s costumes in the nineteenth century.
En 1905, devenu un des jeunes dandys les plus en vue de la capitale, il fit paraître sa première étude historique, Les Variétés (1850-1870), puis George Brummel et George IV l’année suivante.
A partir de 1912, il participa à l’aventure de la Gazette du Bon Ton, présidée par Lucien Vogel. Blessé  pendant la première guerre mondiale et réformé, il fut alors envoyé en 1915  à San Francisco où il défendit l’industrie française de la mode à l’occasion d’une exposition internationale.
Tout au long de sa vie, tout en poursuivant sa carrière de mémorialiste, il écrivit pour le milieu de la mode . On lui doit notamment, pour la maison Martine de Paul Poiret, un ensemble de textes publicitaires dans le fameux Almanach des arts et des lettres réalisé sous la direction de Raoul Dufy (1917). De même, il fut un collaborateur régulier de la revue féminine américaine Harper’s Bazar.
A sa mort, il vint partager la tombe de ses parents.
© Jean-Michel Saincierge
►BOUTET DE MONVEL Bernard (1881 – 28 octobre 1949)
Cimetière de Saint-Pierre -lès-Nemours (Seine-et-Marne)
Fils cadet de Maurice, il emboîta les pas artistiques de son père. A la fois peintre, graveur, illustrateur, sculpteur et décorateur, il devint, entre autres, un maître de l’eau-forte en couleurs, technique qu’on venait de redécouvrir.
L'enterrement à Nemours – Brest, musée des Beaux-Arts
Parallèlement à cette activité d’aquafortiste, il pratiqua la peinture à l’huile, notamment comme portraitiste. A partir de 1907, son talent était reconnu aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis.
La Convalescente (1906), huile sur toile -Lille, palais des Beaux-Arts.
A côté de sa carrière de peintre et de graveur, et de manière plus alimentaire, il livra très régulièrement des dessins d’illustration humoristiques, et surtout des dessins de mode, à des revues comme Femina ou Jardin des modes nouvelles, etc. Dès 1908, le couturier Paul Poiret s’assura la collaboration de cet artiste qui passait, en raison de sa grande beauté et pour son goût irréprochable, pour le prince des dandys parisiens.
 
Ayant intégré diverses escadrilles de bombardiers pendant la Grande Guerre, il réussit, avec son pilote, l’exploit de rallier  Salonique à Bucarest, un haut fait d’armes qui lui valut la reconnaissance, tant de la France que de la Roumanie. Son courage maintes fois salué, il demanda son affectation au Maroc où il reprit ses pinceaux à la demande du général Lyautey. Profondément influencé son ami Jacques Majorelle, il laissa du pays une vision singulière et puissante, loin des clichés orientalistes de l'époque.
Rue animée au Maroc
De retour à Paris lorsque la Deuxième Guerre mondiale fut déclarée, il choisit de ne pas quitter la France et travailla essentiellement à une série de Bouquinistes des quais de la Seine.
C’est lors d’un de ses nombreux voyages outre Atlantique qu’il trouva la mort dans le « crash des Açores », accident d’avion dans lequel périrent également le boxeur Marcel Cerdan et la violoniste Ginette Neveu.
 
L'avion d’Air France avait décollé de l'aéroport d'Orly en direction de l'aéroport La Guardia de New York. Une escale était prévue à l'aéroport de Santa Maria sur l'île du même nom aux Açores. Après sept heures de vol, l'avion commença son approche de l'aéroport de Vila do Porto sur l'île de Santa Maria. Le pilote signala par radio qu'il avait la piste en vue. Mais dans la nuit et malgré le temps clair, il s'était trompé d'île. Son altitude était trop basse franchir le Pico Redondo qui s'élève à 1 150 m. Ce fut le crash. Le lendemain matin, un des avions de recherche repéra les débris de l'avion écrasé entre le Pico Redondo et le Pico da Vara. Aucun survivant.
Plaque commémorative de l'accident sur le Pico da Vara. © Basole05
Le corps de Bernard fut retrouvé et rapatrié en France où il fut inhumé dans le cimetière « familial ». Avec lui repose sa femme, Delfina Edwards Bello.
© Jean-Michel Saincierge
© Jean-Michel Saincierge
►EDWARDS BELLO Delfina (1896- 27 septembre 1974)
Cimetière de Saint-Pierre-lès-Nemours (Seine-et-Marne)
Issue d’une célèbre chilienne, son aïeul, Andres Bello (1781 - 1865), est l'un des humanistes les plus importants d'Amérique du Sud ; son frère, Joaquín Edwards Bello (1887 – 1968), est l'un des grands écrivains chiliens du 20e siècle. Son père était banquier. La belle héritière, guitariste émérite, était particulièrement férue de mode et Vogue commentait régulièrement ses tenues. Elle épousa Bernard après que Louis Roger les eut présentés à Biarritz en 1917.
Elle repose avec son mari.
© Jean-Michel Saincierge
Sources principales :
 
Tous mes chaleureux remerciements au conservateur du Grand cimetière d’Orléans
 
-Dictionnaire des comédiens français, ceux d’hier. Tome II- Henry Lyonnet (19..) p 472
-«Boutet de Monvel, Jacques Marie (1745-1812) et son fils Noël Barthélemy (1768-1847)», correspondance familiale [En ligne], Compléments historiographiques, Biographies,
-Etat-civil en ligne de la ville d’Orléans
-Wikipédia
(*) commentaire(s)
10 juin 2022
LIEUX D'INHUMATIONS
EN LIGNE
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Escurial (monastère de l') (Espagne)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
ACCUEIL
THEMES 
DE A à Z 
FACEBOOK
CONTACT
TOMBES SÉPULTURES DANS LES CIMETIÈRES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
Chercher
NOUVEAUX ARTICLES
 

Pour s'abonner à la Newsletter : CLIQUER  sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
LIEUX D'INHUMATIONS
EN LIGNE
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Cîteaux (21)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
-Collège des Ecossais (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Bénédictins anglais (75)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie, rue St-Antoine (75)
 
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
Eglise St-Germain de Charonne (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Escurial (monastère de l') (Espagne)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2021 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.